Archives pour la catégorie Foi

Message aux Musulmans de France par le Cheikh Imran Hosein

Pour ceux qui ne connaissent pas le Cheikh Imran Hosein, il est un des grands spécialistes de l’eschatologie musulmane. Nombre de ces textes sont proches des textes eschatologiques ou prophétiques de l’Église catholique et chrétienne. Pour ne donner que quelques exemples, la venue et la mise en place du règne de l’antichrist, la bataille de l’Armageddon…

La lecture des événements qu’il fait est particulièrement instructive. L’ennemi dont il parle et qu’il ne nomme pas, peut être vu comme le Dajjal (le faux messie), mais aussi comme un système de pensées. Dans tous les cas, il lui donne son vrai nom : une force Maléfique. Ce qui est remarquable dans cette vidéo, c’est que cette force maléfique semble être arrêter par la Russie Chrétienne Orthodoxe et la Chine qui refuse de se soumettre.

Le Pape François a raison… ou la guerre total

Dans l’avion, qui le reconduisait à Rome après une visite en Turquie,  le Pape François a dit : « Je suis convaincu que nous vivons une troisième guerre mondiale par morceaux. »

Qu’est-ce que cela veut dire ? Nous pensons souvent que la troisième guerre tout comme les 2 premières doit être l’affrontement de 2 blocs avec des fusils, des chars, les bons contre les méchants…. Mais en fait le front n’est pas aussi clair que cela. Il n’y a pas les combattants et les non-combattants car il y a de très nombreux fronts. Et nous sommes tous d’une manière ou d’une autre des combattants.

Voici quelques uns des fronts :

La guerre territoriale : c’est le combat le plus évident. Il y a des progressions géographiques et il est possible de voir l’avancée et le recul des troupes, le décompte des morts et blessés… Qu’il s’agisse des différents théâtres d’opérations, nous pouvons voir les zones conquises ou perdues. À titre d’exemple, nous pouvons passer au Mali, à l’Ukraine, Palestine/Israël, État Islamique/Irak/Syrie…

La guerre économique : C’est le combat de chaque jour pour de nombreuses personnes : savoir ce qu’elles donneront à manger à leurs enfants. Pour se rendre compte de ce combat qui chaque jour fait des morts, il faut se rappeler qu’aux États-Unis 2,5 millions d’enfants vivent sans domicile fixe et que près d’un tiers des américains  (101 millions) reçoivent une aide alimentaire subventionnée, dont 50 % d’entre-eux reçoivent des bons alimentaires. Volontairement nous ne parlons pas des chiffres en France, en Belgique ou au Québec.

La guerre morale : Cette guerre est particulièrement active dans les pays occidentaux et dans les pays du soleil couchant. Elle n’est rien de géographique. Elle est interne à chaque personne. Elle est un combat sur la question éthique. Par exemple : Est-ce moral de remplacer les humains par des robots ? Est-ce moral marier 2 hommes ou 2 femmes ? Et sur quoi est fondée cette morale, sur quelle adhésion de foi, sur quel principe ? Dans cette  guerre que sont tombés au champ d’honneur les journalistes de Charlie Hebdo. Ils étaient des défenseurs acharnés de l’athéisme, ennemis de la foi ou pour être plus juste ennemis de toute religion. Et le sang qu’ils ont versé leur a permis de remporter une grande victoire. Des personnes se disant chrétiennes, musulmanes ou juives ont dit «Je suis Charlie» comme autrefois ont disait «Je suis chrétien, voila ma foi, mon espérance… ». Bien sûr, les 3 millions de personnes qui ont défilé dimanche n’avaient pleinement conscience que ce défilé quasi-religieux (comme une procession) était une manière de faire adhérer le peuple à cette morale toujours plus floue d’une religion sans Dieu.  Il est remarquable que le dessinateur néerlandais de Charlie Hebdo, Willem, a soutenu samedi dans la presse néerlandaise «vomir sur ceux qui, subitement, disent être nos amis (…) Nous avons beaucoup de nouveaux amis, comme le pape, la reine Elizabeth ou Poutine: Ça me fait bien rire». Or, es 3 personnes sont des autorités qui se disent chrétiennes. Le pape est le chef de l’église catholique, la reine Elizabeth est le chef de l’église anglicane et le président Poutine n’est certes pas une autorité religieuse mais il a affirmé à de nombreuses reprise que la Russie était orthodoxe et l’«identité spirituelle» resterait chrétienne. Ainsi, par sa remarque, Willem place bien la mort des journalistes dans le combat pour la laïcité et contre la foi.

La guerre de l’éducation : Faut-il réellement apprendre la théorie du genre aux enfants ? L’école est-elle un lieu d’instruction ou d’éducation ?

La guerre spirituelle : Cette guerre a précédé celle de l’éthique et de la morale. Elle est la lutte depuis des millénaires de la chaire contre l’esprit, de l’âme contre le corps. C’est de cette lutte que sont issus les autres conflits. Le plus souvent, c’est à l’intérieur de chacun que l’affrontement est le plus violent. Les massacres extérieurs ne sont que le reflet des divisions internes. Que le reflet de cette quête sans fin : Qui nous fera voir le bonheur? Fais lever sur nous la lumière de ta face, ô Éternel ! Comme l’affirme ce blog : Il n’y a d’action qui ne soit en premier lieu une action de foi, une action spirituelle. Si mon dieu est l’argent, si mon Dieu est le surhumain dans le transhumanisme, si mon Dieu est Un en Trois… Alors tout mon agir sera guidé par cette foi que cela soit conscient ou non.

Ne croyons pas que nous sommes en paix. Ceux qui vous disent cela s’éloignent des textes de l’apôtre Paul qui nous dit explicitement que nous sommes en guerre. Bien sûr, il précise les armes avec lesquels nous devons aller au combat et le combat que nous devons mener.

Revêtez-vous de toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir tenir ferme contre les ruses du diable. Car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes. C’est pourquoi, prenez toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir résister dans le mauvais jour, et tenir ferme après avoir tout surmonté. Tenez donc ferme: ayez à vos reins la vérité pour ceinture; revêtez la cuirasse de la justice; mettez pour chaussure à vos pieds le zèle que donne l’Évangile de paix; prenez par-dessus tout cela le bouclier de la foi, avec lequel vous pourrez éteindre tous les traits enflammés du malin; prenez aussi le casque du salut, et l’épée de l’Esprit, qui est la parole de Dieu.

Éphésiens 6, 11

À qui profite le crime ?

Nombreuses sont les personnes qui ont très vite réagi soit par des pleurs et de la tristesse comme dans la plupart des pays occidentaux soit par des cris de joie comme en Algérie et dans certaines villes ou certains quartiers en France et en Europe. Très vite, quelques minutes après le drame, nous avons vu fleurir des «Je suis Charlie» et quelques heures plus tard des «Je ne suis pas Charlie» montrant la division entre les personnes. Certains voulant que les autres soient joyeux ou tristes et regrettant que les autres n’affichent pas leur position, leur parti pris. Il ne s’agit pas d’un phénomène français mais bien d’une contamination mondiale. Nous avons été marqué, mon épouse et moi-même, de voir la rapidité avec laquelle des amis d’Afrique, de Madagascar, d’Amérique… avait réagi.  Mais avant de réagir, d’agir en réaction sous l’effet de l’émotion, nous devons prendre le temps de comprendre.

Petit rappel préliminaire : Qu’est-ce qu’un attentat ? Selon la définition du Larousse : C’est une « atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation, acte de violence de nature à mettre en péril les institutions de la République ou l’intégrité du territoire national.» Dans la tuerie tragique qui a eu lieu à Paris, en aucun cas les institutions ou les intérêts de l’état n’ont remis en cause. Le choix des mots est toujours important car il permet de faire avancer les idées en une direction et dans un sens qui n’est pas toujours celui du bien des peuples. Ce qui est sûr c’est que ce ne sont pas les musulmans qui vont profiter de la tuerie contre le journal satirique parisien. Certes, l’Islam que nous connaissons aujourd’hui n’est pas une religion qui se caractérise par l’Amour du prochain et de l’ennemi, à titre d’exemple, le mercredi 7 janvier 2015 en Irak 53 personnes ont été tuées. Entre le 01 et 07 janvier 2015, ce sont 364 civils qui ont été tuées dans le seul pays de l’Irak (source : Iraqbodycount ). Certes, l’État Islamique avait bien demandé avec force à tuer les « sales Français de n’importe quelle manière » Et les journaux nationaux Français ont fortement transmis l’information.

sales-francais

Mais les pratiques religieuses des personnes qui pratiquent le djihad ne sont pas conformes à cette tuerie. En effet, le djihad consiste à « combattre afin de s’améliorer ou d’améliorer la société ». Beaucoup de regards extérieurs pensent que ce qui se passent au Mali, au moyen-orient est une boucherie et barbare mais en réalité pour ceux qui cherchent à suivre le coran de la façon la plus radicale, il s’agit bien d’améliorer la société. Ainsi, pour permettre aux personnes de s’améliorer, ils procèdent par étape :

1) Ils brûlent et détruisent leurs objets qui conduisent aux fausses croyances.  Par exemple, les églises en Irak et Syrie, les mausolées au Mali… Dans le cas présent, ils auraient dû brûler les locaux avec les archives du journal.

2) Ils proposent la conversion :  Là encore, si nous sommes dans une action religieuse, l’objet de respecter la demande du Coran (9:5) « À l’expiration des mois sacrés, tuez les polythéistes partout où vous les trouverez ! Capturez-les ! Assiégez-les ! Dressez-leur des embuscades ! S’ils se repentent, s’ils accomplissent la salât, s’ils s’acquittent de la zakât, laissez-les en paix, ils deviendront vos frères en religion« 

3) Ils tuent ceux qui ne se repentent pas et ils seraient restés jusqu’à ce que le travail soit fini, ils auraient même donné leur vie pour cette mission. En aucun cas, ils ne seraient partis avant la fin.

Ce n’est qu’en dernier lieu, que la tuerie aurait eu lieu. Nous le voyons justement dans les pays où la charia est mise en application. Il y a toujours une demande de conversion. Les personnes qui refusent de reconnaître cette loi sont massacrées. Nous voyons donc que les actes ne sont pas conformes à ce que certains média et hommes publiques aimeraient leur faire dire.

Par ailleurs, dès le lendemain la réaction ne s’est pas fait attendre :

Alors «À qui profite le crime ?»

Certainement pas au musulman. Charlie-hebdo c’est sûr, (mais cela il ne faut pas le dire). Ils font leur publicité par les scandales :

Tout comme  pour les tours du World Trade Center, les réactions de l’état sont de faire monter la peur. Un commissaire de police de Limoges chargé de l’enquête est retrouvé mort dans la nuit de mercredi à jeudi… La peur monte et la vérité disparaît ! Pour rappel, aussi, le 24 décembre 2014, le gouvernement faisait cadeau à la France pour Noël du décret relatif à l’accès administratif aux données de connexion . Ce qui veut dire que, maintenant que la France est sous «vigilance Attentat», tout site internet, blog, forum, courriel… peut être contrôlé par l’état et être fermé sans en rendre compte ni à la justice ni… à personne !

À qui profite le crime ?

Certainement pas aux Français donc qui vont voir leur liberté (d’expression, de mouvement, de penser, d’éduquer…) de plus en plus se réduire. Il profite à tous ceux qui soutiennent les idées de cette revue. Cette revue profondément anti-religieuse et qui se moquait à longueur de page de croyant tant musulman, chrétien ou juif. Bien sûr, il ne s’agit pas de se réjouir ou de pleurer la mort des personnes qui sont appelés devant le tribunal divin mais il s’agit de prier pour leur âme. Elles auront à rendre compte, comme chacun de nous, pour les actes posés, pour les silences, pour les mots et dessins donnés… Toutes les religions, et en particulier les religions monothéistes, ont été attaquées et prises pour cible par cette revue. Mais aucune ne souhaite la mort du pécheur. Elle souhaite toute sa conversion.

Dis-leur ceci: Par ma vie, – oracle du Seigneur Yahvé– je ne prends pas plaisir à la mort du méchant, mais plutôt à sa conversion, de sorte qu’il ait la vie. Convertissez-vous! Détournez-vous de ce mauvais chemin que vous suivez; pourquoi chercher à périr, maison d’Israël?

Ez 33.10

Alors que devons nous faire ? Avoir peur ? Bien sur que non, Nous devons bien davantage voir ici un signe supplémentaire de la lutte du bien et du mal, de la lumière et des ténèbres. Ne pas entrer dans une opposition qui n’est pas constructive. Faire le choix du Bien, du Beau, du Bon. Faire le choix le plus intransigeant du véritable Amour qui refuse les faux semblants, les compromis… en appelant chacun à une conversion intérieure toujours plus grande.

Frères, vous le savez : c’est le moment, l’heure est venue de sortir de votre sommeil. Car le salut est plus près de nous maintenant qu’à l’époque où nous sommes devenus croyants. La nuit est bientôt finie, le jour est tout proche. Rejetons les activités des ténèbres, revêtons-nous pour le combat de la lumière. Conduisons-nous honnêtement, comme on le fait en plein jour, sans ripailles ni beuveries, sans orgies ni débauches, sans dispute ni jalousie, mais revêtez le Seigneur Jésus Christ.

Romains (13, 11-14a)