egalite

Oui à l’inégalité !

Dans notre monde en constante remise en cause des valeurs, il semble que la dernière tendance depuis 300 ans soit l’affirmation gratuite de l’égalité. Gratuite car tout nous montre que l’égalité n’existe pas. Et cela est une bonne chose. Une pomme et une poire ne sont pas égales. Elles sont différentes. Et personne ne viendrait dire que ces 2 fruits ne sont pas de valeur nutritives, de couleurs, de gout, de texture… distincts. Et, il est important de distinguer pour unir. Sans distinction, on tombe dans la fusion et la confusion. De cette distinction naît une richesse de variété.

C’est justement cette variété que les groupes industriels sont en train de faire disparaître. Pour eux, leur objectif est simple, plus ils peuvent vendre le même produit en plus grosse quantité, plus ils peuvent augmenter leur profit. Or les variétés ne sont pas rentables. Il est facile de comprendre que plus le nombre de produits sont variés, plus il faut multiplier les circuits de productions, de transports, de  distributions… Il est plus simple de n’avoir qu’une seule variété.

safe_image

Il en est de même au niveau de la pensée : Il est plus facile de gérer un peuple dont tous les individus pensent de la même façon que de gouverner un peuple libre. Sans rentrer en profondeur dans les détails , il est surprenant de voir qu’un adolescent à été condamné alors qu’il avait simplement remplacer le Coran par Charlie-hebdo dans un dessin. Les 2 images étant très semblables, nous pouvons nous demander :  Ce journal est-il plus sacré que le Coran ? Est-ce la bible de la laïcité ? Qu’est-ce qui fait que dans un cas il s’agit d’humour et dans l’autre d’apologie du terrorisme ?

Il en est de même au niveau des sentiments : de nombreux films glissent facilement de l’Amitié la plus noble au sentiment amoureux comme si l’un et l’autre était de même nature. Pour ne citer qu’un exemple : la finale  du film par Peter Jackson : « Le Hobbit 3 : la Bataille des 5 Armées ». Le réalisateur injecte une romance entre un nain et une elfe (qui n’existe pas dans le livre) et il termine avec un parallèle entre la tristesse du Hobbit qui a perdu son ami Thorin, le roi nain, et la tristesse de Tauriel, l’elfe qui pleure Kili, le nain dont elle est amoureuse. Ainsi dans un esprit non éveillé, assez facilement la confusion se fait entre l’amitié et l’amour… Ce mélange de sentiments est un des meilleurs catalyseur. Le monde entier en a fait l’expérience.

L’empirisme quotidien nous montre jour après jour que la qualité est un mythe. Pour rappel : un mythe est un récit qui se veut explicatif et surtout fondateur d’une pratique sociale.

Bref, un petit garçon n’égale pas une petite fille. Et plus tard un homme n’égalera pas une femme. Un femme est une femme ! Un homme est un homme ! Chacun a sa richesse. Mais aussi chacun est unique. Il faut arrêter avec le terrorisme intellectuel qui cherche à nous faire culpabiliser quand nous cherchons à «devenir ce que nous sommes» comme le disait si bien Pindare.

Une réflexion sur “ Oui à l’inégalité ! ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *