Viaduc_de_Garabit_de_nuit

À qui profite le crime ?

Nombreuses sont les personnes qui ont très vite réagi soit par des pleurs et de la tristesse comme dans la plupart des pays occidentaux soit par des cris de joie comme en Algérie et dans certaines villes ou certains quartiers en France et en Europe. Très vite, quelques minutes après le drame, nous avons vu fleurir des «Je suis Charlie» et quelques heures plus tard des «Je ne suis pas Charlie» montrant la division entre les personnes. Certains voulant que les autres soient joyeux ou tristes et regrettant que les autres n’affichent pas leur position, leur parti pris. Il ne s’agit pas d’un phénomène français mais bien d’une contamination mondiale. Nous avons été marqué, mon épouse et moi-même, de voir la rapidité avec laquelle des amis d’Afrique, de Madagascar, d’Amérique… avait réagi.  Mais avant de réagir, d’agir en réaction sous l’effet de l’émotion, nous devons prendre le temps de comprendre.

Petit rappel préliminaire : Qu’est-ce qu’un attentat ? Selon la définition du Larousse : C’est une « atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation, acte de violence de nature à mettre en péril les institutions de la République ou l’intégrité du territoire national.» Dans la tuerie tragique qui a eu lieu à Paris, en aucun cas les institutions ou les intérêts de l’état n’ont remis en cause. Le choix des mots est toujours important car il permet de faire avancer les idées en une direction et dans un sens qui n’est pas toujours celui du bien des peuples. Ce qui est sûr c’est que ce ne sont pas les musulmans qui vont profiter de la tuerie contre le journal satirique parisien. Certes, l’Islam que nous connaissons aujourd’hui n’est pas une religion qui se caractérise par l’Amour du prochain et de l’ennemi, à titre d’exemple, le mercredi 7 janvier 2015 en Irak 53 personnes ont été tuées. Entre le 01 et 07 janvier 2015, ce sont 364 civils qui ont été tuées dans le seul pays de l’Irak (source : Iraqbodycount ). Certes, l’État Islamique avait bien demandé avec force à tuer les « sales Français de n’importe quelle manière » Et les journaux nationaux Français ont fortement transmis l’information.

sales-francais

Mais les pratiques religieuses des personnes qui pratiquent le djihad ne sont pas conformes à cette tuerie. En effet, le djihad consiste à « combattre afin de s’améliorer ou d’améliorer la société ». Beaucoup de regards extérieurs pensent que ce qui se passent au Mali, au moyen-orient est une boucherie et barbare mais en réalité pour ceux qui cherchent à suivre le coran de la façon la plus radicale, il s’agit bien d’améliorer la société. Ainsi, pour permettre aux personnes de s’améliorer, ils procèdent par étape :

1) Ils brûlent et détruisent leurs objets qui conduisent aux fausses croyances.  Par exemple, les églises en Irak et Syrie, les mausolées au Mali… Dans le cas présent, ils auraient dû brûler les locaux avec les archives du journal.

2) Ils proposent la conversion :  Là encore, si nous sommes dans une action religieuse, l’objet de respecter la demande du Coran (9:5) « À l’expiration des mois sacrés, tuez les polythéistes partout où vous les trouverez ! Capturez-les ! Assiégez-les ! Dressez-leur des embuscades ! S’ils se repentent, s’ils accomplissent la salât, s’ils s’acquittent de la zakât, laissez-les en paix, ils deviendront vos frères en religion« 

3) Ils tuent ceux qui ne se repentent pas et ils seraient restés jusqu’à ce que le travail soit fini, ils auraient même donné leur vie pour cette mission. En aucun cas, ils ne seraient partis avant la fin.

Ce n’est qu’en dernier lieu, que la tuerie aurait eu lieu. Nous le voyons justement dans les pays où la charia est mise en application. Il y a toujours une demande de conversion. Les personnes qui refusent de reconnaître cette loi sont massacrées. Nous voyons donc que les actes ne sont pas conformes à ce que certains média et hommes publiques aimeraient leur faire dire.

Par ailleurs, dès le lendemain la réaction ne s’est pas fait attendre :

Alors «À qui profite le crime ?»

Certainement pas au musulman. Charlie-hebdo c’est sûr, (mais cela il ne faut pas le dire). Ils font leur publicité par les scandales :

Tout comme  pour les tours du World Trade Center, les réactions de l’état sont de faire monter la peur. Un commissaire de police de Limoges chargé de l’enquête est retrouvé mort dans la nuit de mercredi à jeudi… La peur monte et la vérité disparaît ! Pour rappel, aussi, le 24 décembre 2014, le gouvernement faisait cadeau à la France pour Noël du décret relatif à l’accès administratif aux données de connexion . Ce qui veut dire que, maintenant que la France est sous «vigilance Attentat», tout site internet, blog, forum, courriel… peut être contrôlé par l’état et être fermé sans en rendre compte ni à la justice ni… à personne !

À qui profite le crime ?

Certainement pas aux Français donc qui vont voir leur liberté (d’expression, de mouvement, de penser, d’éduquer…) de plus en plus se réduire. Il profite à tous ceux qui soutiennent les idées de cette revue. Cette revue profondément anti-religieuse et qui se moquait à longueur de page de croyant tant musulman, chrétien ou juif. Bien sûr, il ne s’agit pas de se réjouir ou de pleurer la mort des personnes qui sont appelés devant le tribunal divin mais il s’agit de prier pour leur âme. Elles auront à rendre compte, comme chacun de nous, pour les actes posés, pour les silences, pour les mots et dessins donnés… Toutes les religions, et en particulier les religions monothéistes, ont été attaquées et prises pour cible par cette revue. Mais aucune ne souhaite la mort du pécheur. Elle souhaite toute sa conversion.

Dis-leur ceci: Par ma vie, – oracle du Seigneur Yahvé– je ne prends pas plaisir à la mort du méchant, mais plutôt à sa conversion, de sorte qu’il ait la vie. Convertissez-vous! Détournez-vous de ce mauvais chemin que vous suivez; pourquoi chercher à périr, maison d’Israël?

Ez 33.10

Alors que devons nous faire ? Avoir peur ? Bien sur que non, Nous devons bien davantage voir ici un signe supplémentaire de la lutte du bien et du mal, de la lumière et des ténèbres. Ne pas entrer dans une opposition qui n’est pas constructive. Faire le choix du Bien, du Beau, du Bon. Faire le choix le plus intransigeant du véritable Amour qui refuse les faux semblants, les compromis… en appelant chacun à une conversion intérieure toujours plus grande.

Frères, vous le savez : c’est le moment, l’heure est venue de sortir de votre sommeil. Car le salut est plus près de nous maintenant qu’à l’époque où nous sommes devenus croyants. La nuit est bientôt finie, le jour est tout proche. Rejetons les activités des ténèbres, revêtons-nous pour le combat de la lumière. Conduisons-nous honnêtement, comme on le fait en plein jour, sans ripailles ni beuveries, sans orgies ni débauches, sans dispute ni jalousie, mais revêtez le Seigneur Jésus Christ.

Romains (13, 11-14a)

Une réflexion sur “ À qui profite le crime ? ”

  1. Merci pour toutes ces infos, voici une bonne lecture. J’ai appris différentes choses en vous lisant, merci à vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *